Rouge

Cet in-fini qui prends corps
Plus présent que jamais. Cette question trouve la réponse. Ce n’est jamais fini, ou seulement à la fin.
Une partie inhérente de mon cheminement. L’inachevé comme in-fini. Je le vois clairement. C’est une part importante de ma pensée.
Ce questionnement omniprésent prend tout son corps et fait enfin partie consciemment de mon chemin. Ça fait un moment que je le sais il faut bien le dire . ..
Pigment et cire sur toile. 60×45

20190206_123107-1

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s